Hypnose-enfance
image description

Aller

au-delà des mots

image description

Pour un mieux-être

de votre enfant

L'hypnose

Qu'est-ce que c'est ?

Tout le monde a déjà entendu parler de l'hypnose à un moment de sa vie, mais très peu ont en une définition claire : entre l'image populaire du fascinateur de spectacle qui semble manipuler des personnes qu'il a choisies dans le public, et entre l'évocation de produits culturels comme le roman "Tribly" de George du Maurier qui met en scène la folie du Docteur Svengali, difficile de distinguer le faux du vrai.

Une porte ouverte vers un pouvoir illimité présent en chacun de nous

À un niveau psychologique, on présente habituellement le cerveau humain comme étant divisé en deux parties bien distinctes : la première, appelé "le conscient", constitue cet espace dans lequel chacun mobilise particulièrement son attention au quotidien ; ainsi, vous qui lisez ces lignes, vous vous concentrez sur celles-ci ainsi que sur leur sens en faisant abstraction de ce qui vous entoure (le bruit de la circulation à l'extérieur, la sensation de votre corps sur la chaise sur laquelle vous êtes assis...) afin de bien comprendre ce qui y est écrit.

Mais c'est surtout la deuxième partie du cerveau humain qui intéresse l'hypnothérapeute ; il s'agit de ce que l'on appelle généralement "l'inconscient" qui, bien qu'il semble renvoyer à un état semblable à celui du sommeil, gère en réalité l'écrasante majorité de l'activité du corps humain : entre 90% et 99% selon les chercheurs. En effet, êtes-vous véritablement conscient de chacun des battements de votre coeur, ou est-ce vous-même qui menez un effort conscient dans le but de battre vos cils ? La partie inconsciente de votre cerveau vous épargne donc toutes ces tâches indispensables à votre survie tandis que votre conscient vous permet de mener à bien des entreprises que vous vous fixez intentionnellement : faire les courses au supermarché, aller chercher les enfants à l'école à une heure bien précise.

Mais l'inconscient est responsable de phénomènes bien plus profonds et subtils que le simple battement de cils : il conditionne la quasi-totalité de nos comportements depuis l'enfance. Des centaines d'études ne cessent de montrer l'étendue du conditionnement provoqué par celui-ci : qu'il s'agisse par exemple d'une phobie que vous semblez posséder depuis toujours, les recherches révèlent très fréquemment qu'elles ont été ancrées en vous durant l'enfance par l'un de vos proches qui lui-même possédait cette phobie, ou dans le cas de la recherche d'un partenaire amoureux, les chercheurs sont unanimes pour déclarer que de simples similitudes entre deux personnes comme la taille de leur nez ou le montant de leur quotient intellectuel suffisent à les attirer l'une à l'autre.

Vous l'aurez donc compris, votre inconscient peut être votre meilleur ami comme votre pire ennemi : il est aussi bien capable de vous attirer spontanément vers votre futur conjoint qu'il est capable de vous paralyser totalement dans votre vie quotidienne à cause d'une phobie que vous entretenez. Et c'est là que l'hypnothérapie entre en jeu : en effet, l'hypnose a pour but de faire lâcher-prise une personne sur la partie consciente d'elle-même qui, bien qu'étant évidemment "consciente" de son problème, ne parvient pas à trouver une solution ; qui d'entre vous n'a pas déjà essayé de mincir de manière forcée par des méthodes à la fois frustrantes et inefficaces ? C'est pourquoi l'hypnothérapeute a pour fonction d'entrer en relation avec l'inconscient de la personne, cette partie du cerveau qui contient à la fois le problème et la solution, afin d'en venir à bout.

L'hypnose, c'est alors se plonger dans un état proche du sommeil et dans lequel un travail de coopération peut s'établir entre le thérapeute et celui qui vient le consulter afin de recadrer les écarts qu'a pu commettre l'inconscient de celui-ci, même si, en vérité, le thérapeute n'est qu'un guide puisque l'état d'hypnose est parfaitement naturel et accessible à tout le monde tout au long de la journée : nous sommes en hypnose lorsque nous regardons un film ou lorsque nous lisons un livre qui nous captive particulièrement, lorsque nous nous rendons d'un point à un autre à pied ou en voiture lors d'un trajet que nous connaissons par coeur ; cela s'explique par le fait que le subconscient aime la routine et que celle-ci facilite l'entrée dans un état hypnotique et que, loin d'être un moment "d'inconscience" contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'hypnose suggère un éveil intense des sens : de même que vous êtes sensibles aux images ou aux mots du film ou du livre que vous adorez et que vous les intégrez au plus profond de vous-même, de même lors d'une séance d'hypnose vous restez pleinement alerte à ce que le thérapeute vous suggère. N'est-ce pas merveilleux de trouver une solution à tous ses problèmes par un moyen aussi simple : anxiété, dépression, addiction (tabac, alcool, drogue...), perte de poids ?

image description

Qui suis-je

Mickaël Solomon

Je m'appelle Mickaël Solomon, j'ai 23 ans et, en plus d'une Licence de Droit, j'ai donc suivi avec intérêt et succès deux formations d'hypnothérapie : la première, à l'Institut Français des Thérapies Alternatives (IFTA) en 2015 afin de devenir praticien en Hypnose Ericksonienne, la deuxième, en 2016, lorsque j'ai suivi le cursus proposé par la National Guild of Hypnotists (NGH). Je poursuivais sans vocation particulière des études de Droit à l'université Paris XII lorsque je découvrai le monde de l'hypnose en 2014 par le biais d'un proche, et l'intérêt pour la discipline fut immédiat, particulièrement lorsqu'il fut question d'aborder la relation de l'enfant à l'hypnose et les potentiels qu'elle renferme.

Ma jeunesse pourrait sembler un obstacle dans un univers où la moyenne d'âge des thérapeutes tourne autour de 40 ans, mais pour ma part, et surtout en ce qui concerne les enfants, il n'en est rien : je suis l'heureux aîné d'une fratrie de sept enfants et bénéficie dès lors d'une expérience avec eux qui va bien au-delà du simple facteur de l'âge ou de l'expérience que l'on pourrait y associer ; tout ce temps que j'ai pu passer et que je continue à passer avec mes six frères et soeurs m'assure une qualification de premier choix pour comprendre le psychisme de l'enfant et ma manière de gérer ma relation avec lui, d'autant plus que j'ai à mon actif des expériences professionnelles fructueuses en rapport avec la garde d'enfants ou encore l'aide aux devoirs, notamment au sein de l'agence Home Market Services (Paris 15ème).

Au contraire, la proximité entre mon âge et celui de mes consultants est un atout, car les problèmes qu'ils rencontrent font souvent écho à ceux que je connaissais il y a seulement quelques années, là où un thérapeute quinquagénaire aura davantage de difficultés à développer des facultés d'empathie à l'égard d'un enfant de 8, 12 ou 16 ans, la révolution des moeurs n'aidant pas dans ce fossé qui sépare de plus en plus une génération d'une autre, ce qui m'assure une compréhension accrue de la situation des jeunes qui viennent à mon cabinet et, par là, une plus grande facilité à les traiter.

Mickaël Solomon +

Hypnothérapeute

Mickaël Solomon

Diplome d'hypnose ericksonienne +

Praticien en Hypnose Ericksonienne

IFTA

National guild of hypnotists +

Certifié

NGH

Une thérapie brève

L'attrait principal de l'hypnose est de traiter un problème rapidement là où d'autres thérapies demandent parfois des mois voire des années d'investissement : on estime généralement que seulement 2 à 5 séances sont requises afin de reconditionner convenablement l'inconscient d'une personne, avec une moyenne de 3 séances, sachant que 10 est un seuil maximal à ne pas dépasser. Dès lors, à raison d'une séance par semaine, le maximum étant un espace de deux semaines, un consultant obtient satisfaction au bout de 3 ou 4 semaines en moyenne.

Une séance d'hypnose se présente comme suit : La première d'entre elles n'en est pas vraiment une puisqu'il s'agit avant tout pour le thérapeute de faire connaissance avec celui qui vient le consulter au cours d'une discussion ciblée appelée "l'anamnèse" ; il s'agit, d'une part, pour le consultant, de présenter son problème de manière détaillée, et d'autre part, pour le thérapeute, de poser les bonnes questions afin de bien cerner la problématique et d'emmagasiner suffisamment de matériel pour pouvoir traiter efficacement le consultant au cours des séances suivantes.

Ainsi c'est à partir de la deuxième séance que l'hypnose peut commencer : chaque séance débute par une courte discussion entre l'hypnothérapeute et son consultant pour se renseigner sur son état général au cours de la semaine qui s'est écoulée, avant d'installer celui-ci confortablement dans le but de faciliter l'entrée dans un état hypnotique et de décupler les facultés d'attention aux suggestions que lui émet le thérapeute tout au long de la séance. Une fois que celle-ci se finit, le thérapeute sort doucement son consultant de son état d'hypnose et lui prescrit quelques tâches à faire pour la séanche prochaine de sorte que les effets positifs sur le consultant se maintiennent dans le temps.

L'hypnose et l'enfant

L'enfance, entendue au sens large, est une période particulièrement privilégiée pour bénéficier des bienfaits de l'hypnothérapie : en effet, de récentes découvertes montrent que l'inconscient de la personne se forme alors même qu'elle n'est pas encore née, et ce majoritairement jusqu'à l'âge de 12 ans en moyenne, sachant que l'inconscient est encore affecté de manière résiduelle jusqu'à l'âge de 18 ans et, de façon très exceptionnelle, au-delà ; aussi, il faut savoir que des expériences menées démontrent que les 15-21 ans sont particulièrement réceptifs aux suggestions hypnotiques, c'est pourquoi l'enfance peut également inclure cette tranche d'âge. Dès lors il est facile de comprendre pourquoi l'enfant est un sujet de choix : puisque sa partie inconsciente est plus sensible que celle de l'adulte car en pleine formation et pas encore totalement remplie, n'est-il pas plus simple de traiter un problème dans un tel contexte où l'inconscient peut être positivement modelé presque à volonté afin que l'enfant mène sa vie en partant sur d'excellentes bases ? Traiter un enfant par l'hypnothérapie, c'est donc un moyen de couper le problème à la racine de façon efficace.

Les enfants possèdent de plus un outil d'une importance considérable en hypnothérapie que les adultes ont beaucoup tendance à perdre avec l'âge : l'imagination. Elle est le moteur de l'hypnose et particulièrement de celle dite "Ericksonienne" car, sans elle, il est impossible du côté du thérapeute d'effectuer un bon travail sur son consultant, tandis que ce dernier, sans imagination, aura du mal à s'immerger pleinement dans l'expérience fabuleuse que propose une séance d'hypnose. Et nous savons tous que les enfants débordent d'imagination et que l'adolescence est une période de la vie traversée par les aspirations idéalistes et utopiques, d'où une opportunité incroyable à mobiliser chez les 7-21 ans dans la perspective de créer une version sans cesse améliorée d'eux-mêmes.

La jeunesse est enfin une occasion à ne pas manquer pour employer des techniques novatrices lors de séances avec un hypnothérapeute : qu'il s'agisse d'avoir recours au dessin afin que l'enfant de 7 ou 8 ans puisse exprimer ce qu'il a au fond de lui d'une manière plus originale, ou bien qu'il s'agisse, pour l'adolescent de 15 ou 16 ans, d'utiliser ses musiques favorites dans le but d'ancrer en lui des sentiments positifs qui aident à sa guérison, la créativité est une qualité de taille que possèdent abondamment les jeunes et que l'hypnothérapeute pour enfants peut utiliser sans modération : pipi au lit, manque de confiance en soi, manque d'estime de soi, troubles de l'attention, problèmes de concentration, nervosité, phobies de toutes sortes, allergies... L'hypnose est un outil sans limite au bénéfice de l'enfant.

FAQ

Quelques réponses à des questions fréquentes

Q : Est-ce que l'enfant dort lorsqu'il est en état d'hypnose ?

Non, au contraire : bien qu'il semble physiquement endormi, il est pleinement éveillé et réceptif à tout ce qui se passe autour de lui au niveau de ses quatre sens (puisque la vue n'est pas nécessaire) ; qu'il s'agisse de son odorat, de son toucher, de son ouïe et dans certains cas de son goût, ils peuvent être pleinement mobilisés par le thérapeute au cours de la séance bien qu'il y ait une prédilection naturelle et souvent exclusive à recourir à l'audition du consultant.

Q : Est-ce qu'un enfant peut exécuter, en état d'hypnose, quelque chose qu'il ne voudrait pas faire ?

Encore une fois, non, et tant mieux : puisque être mis en état d'hypnose requiert au préalable l'acceptation de l'enfant, cela suggère qu'il ait passé volontairement un accord avec lui-même pour participer à une expérience le temps de quelques dizaines de minutes au cours desquelles son cerveau est alerte et garde en mémoire les obstacles qu'il se fixe habituellement ; ainsi, même sous hypnose, à titre d'exemple, un enfant ne fera-t-il pas d'aveux quelconques qu'il ne prononcerait pas en temps normal.

Q : Tout enfant peut-il être mis sous hypnose ?

En principe, oui, mais il existe de très rares exceptions liées à certaines pathologies : ainsi, les enfants atteints de schizophrénie ou de bipolarité, entre autres, ne peuvent pas être traités dans le cadre de l'hypnothérapie.

Q : Existe-t-il un problème intraitable par l'hypnose ?

Non, si ce n'est les rares exemples énoncés plus haut (schizophrénie, bipolarité...) ; autrement, pourvu que le consultant soit motivé et l'hypnothérapeute suffisamment compétent, l'hypnose peut venir à bout de tout problème en un temps record.

Q : L'hypnose est-elle une forme de contrôle mental ?

Non : comme il a été dit plus haut, une personne, pour entrer en état d'hypnose, doit être entièrement d'accord, et même lors de la séance il est impossible qu'elle se conforme à une suggestion que le thérapeute lui énonce si elle la désapprouve au fond d'elle ; c'est pourquoi l'hypnose est l'exact opposé du contrôle mental.

CONTACTEZ-MOI

Mickaël Solomon

5 rue du Tunnel - 75019 PARIS
Métro Buttes Chaumont

Téléphone : 06 15 85 00 55

Infos pratiques

Consultations du lundi au samedi, de 09h00 à 20h00
La présence d'une personne majeure est obligatoire

80€ la consultation
Possibilité de déplacement : 75, 92, 93, 94 (+ 15€)

Merci ! Je répondrai à votre message dans les meilleurs délais.
image description

Mickaël Solomon

5 rue du Tunnel - 75019 PARIS

Métro Buttes Chaumont